Le vélo pour produire de l’énergie

Cinq minutes de sport = trois heures de lumière.

Militants et passionnés de vélo on s’est forcément posé la question suivante :

Et si la force humaine pouvait produire de l’électricité ?

Alors on a trouvé une vidéo de deux frères ingénieux qui nous a beaucoup aidé à savoir si le rêve est réalisable ou non.

 

On avait donc une idée plus précise sur le sujet : Il était possible de créer de l’électricité mais il était difficile, voir infaisable de produire l’ensemble de l’énergie que l’on consomme au quotidien.

Et puis nous avons poussé la recherche pour découvrir le projet réalisé par deux Néerlandais : Une production d’électricité à l’Université d’Utrecht, aux Pays-Bas.

Le projet a du sens, primo parce que les Pays Bas c’est un pays où la bicyclette a séduit l’humain et secondo l’université s’est lancée le défi ambitieux d’atteindre une émission de carbone nulle d’ici 2030. Alors pourquoi pas.

Et d’une pierre, plusieurs coups….

m-1949079_960_720

Pour atteindre ces objectifs, l’université a fait appel à des ingénieurs afin de mettre le « paquet ».

Le projet « Human Power Plant » est DONC né, porté par l’artiste Melle Smets et par Kris de Decker, fondateur du magazine Low tech « La machine est en marche ».

Selon ces ingénieurs, « un humain est en mesure de produire quotidiennement autant d’énergie qu’un panneau solaire d’un mètre carré ». Intéressant n’est-ce pas ? Se dépenser, préserver sa santé et produire de l’énergie mais….

Le projet est constitué d’une multitude de points dont celui de la création d’une salle de fitness complètement pensée pour créer et transformer l’énergie.

Les arguments sont bons : une séance de cinq minutes seulement peut fournir assez d’électricité (15 Wh) pour charger un quart de la batterie d’un ordinateur portable, ou encore alimenter une lampe de bureau pendant 3h.

Bien que la force humaine peut permettre de faire fonctionner de petits appareils, il n’en est rien pour des machines énergivores comme un four, un lave linge, un radiateur électrique…

Nous le savons depuis longtemps, ce qui peut faire basculer la terre (positivement), c’est la sobriété énergétique pas la manière dont on peut toujours plus consommer :

IL FAUT APPRENDRE À CONSOMMER MOINS;


PAS CONCEVOIR PLUS : CONSOMMEZ MOINS.

Logiquement donc, le projet considère que chaque étudiant sera auto-responsable de sa consommation. C’est-à-dire qu’il devra fournir l’énergie consommée dans sa chambre et les parties communes pour les usages quotidiens comme l’utilisation d’internet ou encore pour s’éclairer et cuisiner. Et ça c’est beau !

Peut être que les copains cyclistes pourront prêter quelques KW 🙂

Pour finir, on voulait poser et répondre à la question suivante :

Cette technologie peut-elle être utilisée pour un usage personnel ?

Un brevet a été déposé concernant un vélo d’intérieur permettant de convertir l’énergie humaine en électricité. Le constructeur (américain) estime qu’en pédalant quatre heures par jour, le vélo peut générer 300 kWh par mois, soit l’énergie nécessaire à une maison pendant 6 mois !

Cela nous parait démesuré, premièrement nous ne savons pas la force ou l’intensité de pédalage qu’il faut tenir durant ces 4 heures; Deuxièmement il est très peu probable que nous passions quatre heures de notre temps sur le vélo et ce chaque jour….

Connaissez-vous des entreprises françaises en lien avec le sujet ?

Logo La VéloVie

www.lavelovie.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s